Longtemps, le monde du spectacle et de l’audiovisuel a formé la relève de ses techniciens par cooptation, les jeunes apprenant par le contact avec les anciens. En effet, dans ces métiers, rien ne remplace le compagnonnage et l’expérience sur le terrain, ils sont inscrits dans l’histoire de ces métiers et sont les meilleurs moyens d’atteindre l’excellence.

Compte tenu de la spécificité des métiers techniques du spectacle et de l’audiovisuel, l’alternance est donc la réponse la plus adaptée en termes de formation. Le CFA-SVA reprend le meilleur de cette tradition ajoutant les approches théoriques aux expériences professionnelles. Durant deux années, les apprentis y bénéficient d’un véritable contrat de travail, d’un revenu, d’une formation gratuite et d’une validation utile.

En effet, les contextes professionnels du spectacle vivant et de l’audiovisuel sont en pleine mutation : l’augmentation du niveau de qualification passe par une formation initiale de qualité donnant des bases solides et offrant les validations (diplômes et titres professionnels) nécessaire à l’insertion professionnelle.

Ainsi depuis 25 ans, le CFA SVA s’est donné pour missions :

  • D’insérer de jeunes professionnels compétents, recherchés, et pourvus dès la sortie de l’établissement d’un réseau actif. Pour cela, le CFA adapte ses contenus pédagogiques afin de répondre aux besoins de la profession et permettre une insertion professionnelle optimale des jeunes au sortir de leur formation : 95 % des jeunes trouvent un emploi dans l’année qui suit leur formation au CFA
  • D’encourager les échanges professionnels entre jeunes apprentis et professionnels en activité: le CFPTS comme l’INA constituent de véritables viviers professionnels où les jeunes ont la possibilité de côtoyer des professionnels de tous horizons (stagiaires de la formation continue, formateurs…) c’est grâce à ces échanges qu’ils pourront se constituer leur réseau professionnel, indispensable dans ces métiers
  • De préparer à des diplômes et titres professionnels, et plus largement à des emplois reconnus par des accords de branche ou conventions collectives.
  • De suivre l’évolution des métiers techniques du spectacle et de l’audiovisuel afin d’anticiper les nouvelles connaissances à acquérir pour les jeunes et les pratiques professionnelles de demain.
  • De demeurer un conservatoire de bonnes pratiques, des règles de l’art, d’exigences artistiques et humaines portées par l’esprit de compagnonnage